Polyamour : la bibliothèque de la débutante et du débutant

[..] pour qui n’a pas été plongé dans la marmite du polyamour dès l’adolescence, la chute dans les eaux glaciales de l’anxiété post-monogamie-par-défaut peut être difficile. Et même pour les polyamoureux qui sortent de l’adolescence, les défis sont nombreux. Si le cinéma, la musique, les romans et d’autres médiums sont utiles pour nous accompagner sur ce chemin, rien ne vaut le profonds sillons que les essais pratiques sur la question polyamoureuse peuvent tracer dans notre esprit.

Mais par quoi commencer? Je vous présente en rafale une trousse de départ constituée de six livres.

Charlotte a du fun

Bref, si la culture québécoise est riche à plusieurs niveaux, il faut creuser et s’acharner de patience pour en trouver les trésors les plus pertinents. C’est d’ailleurs l’un des objectifs de cette chronique. Plutôt que « Le trip à trois », l’un des pires affronts du cinéma québécois aux sexualités alternatives, je vous suggère de remonter à 2018 pour découvrir un joyau caché : « Charlotte a du fun » de la cinéaste Sophie Lorain.