Ferry, traversée érotique, épisode #10, « Polyamoureuse »

Et une fois de plus, j’ai le bonheur de constater que le polyamour continue à faire son petit bonhomme de chemin dans notre culture. À travers d’autres balados dont je vous parlerai peut-être un jour, je suis tombé sur l’épisode #10 « Polyamoureuse » de l’émission Ferry, traversée érotique.

My Elf Girlfriend

La série comme telle me semble être globalement anecdotique, axée sur une forme d’humour léger, si me fie aux quelques autres épisodes que j’ai visionnés. Celui-ci, par contre, aborde via des tropes de la fantasy une question incontournable dans les relations humaines : le regard des hommes sur la sexualité des femmes.

L’épisode commence avec le couple elfe-humain dans le lit, en plein préliminaires amoureux. Ils s’embrassent. Puis l’elfe indique à l’humain qu’il va aimer ce qui va suivre [au point de vue sexuel ou érotique], car elle a après tout plus de 2 000 ans d’expérience. Son compagnon humain est tétanisé et s’arrête sur le coup. Tout de suite, l’elfe se place sur la défensive : « Je veux dire, je ne suis pas une salope… j’ai attendu d’avoir 700 ans. »

Féminin / Féminin

Ça vous est déjà arrivé d’entendre, d’une femme exaspérée par les hommes : « Je vais « devenir aux femmes », ça va être plus simple de même! » Pour moi, la dernière fois, c’était il y a moins d’un mois. Entre deux rires, ma réponse a été plutôt bien triste : « C’est probablement encore plus difficile [pour elles]! »

Unicornland

La prémisse de base, c’est l’histoire d’Annie, new-yorkaise fin vingtaine qui décide d’explorer sa sexualité. Son choix n’est pas anodin : elle choisit délibérément d’entrer en relation non pas avec des hommes ou des femmes, mais plutôt des couples, adoptant du coup la posture de cette créature de légende, la licorne.